Qui est Vutheara Kham? Un photographe EXTRAORDINAIRE

Crédit Photo: @theblackwiththeblackhat

Il est 19 heures, lorsque je rejoins à la sortie du métro Place de Clichy Vutheara, T-shirt bleu et veste en jeans brut vintage. Ce coucher de soleil propice à faire une séance photo, nous décidons de nous rendre au Cyrano sur les conseils de Vutheara à Place Clichy. Le bar étant plein, nous décidâmes de nous rendre à côté afin de pouvoir être au calme pour cette interview. Vutheara demande un demi au serveur, et je commande un monaco. 

"J'ai débuté en tant que webdesigner, avant que instagram ne me suggère"

Bonjour Vutheara, qui es tu ?

Je suis un jeune homme de 34 ans, né en Normandie, qui habite Paris depuis 8 années, photographe professionnel depuis 2 ans. J'ai commencé en tant que webdesigner, puis UX Designer, dans différentes start-up à Paris, que cela soit dans le CRM (relation client), le commerce et la mode.

 

Crédit Photo: @theblackwiththeblackhat

J’ai lu quelques interviews de toi et tu parles beaucoup de tes origines, pourquoi est-ce important pour toi ?

 

Oui c'est important pour moi car j'ai grandi dans une famille cambodgienne. Mes parents sont nés au Cambodge. J'ai grandi au milieu de 3 frères. Mes parents m'ont toujours parlé en Cambodgien quand j'étais jeune, et m'ont élevé de la meilleure des manières et avec une bonne éducation. J'ai toujours été à côté de ma famille et travailler avec eux depuis mon plus jeune âge car ils tiennent un restaurant à Cherbourg depuis une vingtaine d'années. 

 

En arrivant à Paris, lorsque j'ai eu mon premier emploi en CDI, j'avais économisé assez d'argent pour partir découvrir le Cambodge en 2010. J'y suis parti 3 semaines en solitaire et ce premier séjour dans la terre natale de mes parents m'a beaucoup fait évoluer dans la manière de voir les choses dans la vie. 

 

Crédit Photo: @theblackwiththeblackhat

Qu’est-ce que ce voyage t’a inspiré ?

Je me suis rendu compte en rentrant en France, que je ne pouvais pas me plaindre pour des choses inutiles du quotidien.

Depuis ce premier voyage en 2010, je me suis fait énormément d'amis au Cambodge et j'y suis retourné 4 fois depuis. 

Crédit Photo: @theblackwiththeblackhat

Parles-nous des étapes les plus importantes dans ta carrière de photographe ?

 

La première étape la plus importante a été le 31 Janvier 2011, date de mon inscription sur instagram, ensuite celle de voir mes clichés à une exposition à New-York à la galerie Soho en Décembre 2011, et enfin la sortie du livre, Point of Vuth aux éditions La Martinière, en Mars 2013.

Ensuite, il y a eu l'année où j'ai eu un million d'abonnés, le 21 Juin 2015. Aujourd'hui, je suis reconnaissant à Instagram d'avoir mis mon profil en avant entre 2012 et 2014.

 

 

Crédit Photo: @vutheara

Quels sont les photographes qui t’ont inspiré à faire ce métier ? Pourquoi ?

 

Henri Cartier Bresson, par rapport à l'instant décisif. Il avait une patience pour faire ces photos avec des compositions intéressantes.

Robert Doisneau pour ses photos de vie parisienne, de la magie dans les Tuileries. Brassaï, c'est des photographes ayant photographié Paris. Il y a aussi Eugène Atget pour ces photos d'archive de rue parisienne. Sinon, il y  a Steve Mc Curry pour ses portraits. 

 

 

Brassai

Tu habites maintenant depuis des années à Paris, où t’habilles-tu en général ? Tes magasins coup de cœur ?

 

Au colège ou au lycée, j'allais chez Emmaüs pour chiner et acheter des vêtements. A l'époque, cela représentait une autre passion. Aujourd'hui à Paris, je fais rarement du shopping pour acheter des fringues, d'ailleurs j'essaie d'éviter les grands boulevards le samedi après-midi. Je n'ai pas de magasins coups de coeur, et préfère faire mon shopping sur internet, c'est moins stressant.

Crédit Photo: @theblackwiththeblackhat

Comment décrirais-tu ton style vestimentaire, quels sont tes indispensables dans ton vestiaire ?

 

Mon style est simple et décontracté, passant inaperçu et pas clinquant, je définirais mon style comme étant un style anglais. J'adore la musique anglaise et suis grand fan de Radiohead.

En tant que parisien, que nous recommandes-tu comme bars/lieux à faire ?

 

 

Je recommande "le Cyrano" à côté de la Place de Clichy, car il s'agit d'un des bars, les plus anciens du quartier. Le lieu est magique à l'intérieur, on a l'impression d'être dans le vieux Paris. Mon type de bar, serait un bar de quartier avec des gens de 7 à 77 années qui se croisent, qui racontent leur vie, où il y a un mélange de culture.

Tu as fait des photos pour Balenciaga, quel est ton rapport à la mode ?

 

Je ne m'intéressais pas à la mode avant de shooter pour Balenciaga, c'est lorsque l'agence OBO m'a contacté pour faire un shooting sur plusieurs défilés de haute culture Paul & Joe, Elie Saab... Que je me suis mis à m'intéresser au monde de la mode. 

J'apprécie particulièrement le travail des photographes de mode tels que Peter Lindbergh ou encore Helmut Newton.

Crédit Photo: @theblackwiththeblackhat

Vuthéara, pour finir ; as-tu une question à me poser ?

Question: qui sera le prochain à être interviewé et pourquoi?

 

Celui qui voudra bien (rires). Plus sérieusement, je pense interviewer un journaliste politique. Il serait intéressant de faire rencontrer aux professionnels sur France Télévisions. Je pense qu'il est intéressant de faire rencontrer aux personnes qui nous lisent cet univers journalistique et la mode à travers le monde de la presse.

Le fil conducteur est la simplicité des personnes extraordinaires et incroyables. Mon but est de faire découvrir aux personnes que l'on peut être extraordinaire dans la simplicité et, j'espère avoir la chance d'interviewer des personnes allant dans ce sens.

Envie d'en savoir plus sur notre marque blackhatsparis? Laissez nous vos emails sur www.blackhatsparis.com